Sélectionner une page

En mars 2019, lors de son voyage à Dissihn (Sud-Ouest Burkina Faso) où est basée l’ONG CIDI partenaire de CIDISol depuis 2007, Philippe Caner, président de l’association CIDISol – basée à Grasse Alpes-Maritimes, – a été invité par Hendrix-Landry Somda, Secrétaire Exécutif de l’ONG CIDI, à une soirée « concours de Slam en langue française » organisée par différents partenaires qui avaient choisi le collectif « Qu’on sonne et voix-elles » (groupe de 4 slameurs burkinabé créé en 2012) pour l’encadrement des participants.

Très rapidement l’idée de s »appuyer sur cette expérience pour utiliser le slam comme moyen d’expression pour les jeunes dans une démarche solidaire a fait son chemin en attendant une opportunité de mise en œuvre concrète.

L’étincelle a jailli à l’automne 2019 lors d’une réunion de préparation du 3ème  Festival des Solidarités Pays de Grasse.
Le président de CIDISol a pensé qu’une « joute » solidaire de slam pourrait être organisée entre des jeunes de Dissihn et des jeunes de Grasse.

Pour sa part l’ONG CIDI a renforcé des liens avec les partenaires initiateurs de la soirée Slam et réussi à organiser les jeunes slameurs afin de leur donner l’opportunité de pratiquer et de présenter leur art aux populations au travers la Maison des Savoirs et de la Culture, une des structures majeures de l’ONG CIDI.

La Mairie de Dissihn approchée avant le départ en formation en France (à la Bibliothèque Louis Nucéra de Nice du 1er octobre au 12 novembre 2019) de son Responsable Guy Poda – grâce au partenaire CIDISol en partenariat avec la BPI Paris –
a affirmé ses encouragements et son soutien moral quant au projet exposé.

Côté Grasse, CIDISol a donc souhaité s’appuyer sur le Festival des Solidarités – dont elle avait proposé la création en 2017 à la Communauté d’Agglomération Pays de Grasse (CAPG) – pour développer un programme dénommé SlamSol.

Sa Chargé de Mission ESS, Mme Valérie Tétu, Coordinatrice du programme annuel FestiSol Pays de Grasse « porté » par la CAPG a approuvé l’initiative ainsi que Collectif d’Organisation FestiSol .

L’idée était lancée…

NB : Le programme FestiSol Pays de Grasse se termine chaque fin Novembre par un Festival des Solidarités dont il a été décidé dès sa création qu’il fera la part belle aux arts et à la musique. CIDISol coordonne la partie Art’nSol par convention avec la CAPG.

L’Association « Objectif Grasse », (Président Jean-René Laget) qui promeut des activités artistiques sur Grasse a d’emblée accepté de s’impliquer dans le programme 2019 en France pour identifier des slameurs et slameuses

Le Théâtre de Grasse (TdG) portant des initiatives favorisant des « arts de rue » a été sollicité et son directeur (M. jean Florès) a accepté de devenir Président du Jury.
NB : le « Jury » n’avait pas pour vocation à classer les participants mais de veiller à ce que l’événement se déroule convenablement.

Les spectateurs et spectatrices présent ont été impliqué(e)s et ont désigné leur « Coup de Coeur ». Comme CIDISol le sien.

Le Festival des Solidarités Pays de Grasse a donc permis,  pour l’édition 2019, la création d’un « pont solidaire » au travers du slam entre Dissihn Burkina Faso et Grasse France,  comme base de la dimension internationale de SlamSol.

Le succès rencontré ayant été tel qu’il a été demandé à CIDISol de poursuivre et élargir le concept.

Travail de conception au long de l’année 2020 en vue du développement d’un programme spécifique innovant SlamSol Pays de Grasse avec parallèlement l’élargissement du programme SlamSol international en 2021.